01/02/2008

Ilham Al-Madfai - Baghdad (2003)

«Ilham commence à jouer à 12 ans comme guitariste. Il forme sont premier groupe ‘Twisters’ dans les années 60, le premier en Irak à incorporer des instruments modernes (guitar, piano, bass&piano) à la musique arabe. Une expérience plutôt mal accueillie par les médias de l’époque qui l’accusent de dénaturer la musique traditionnelle. Quelques années plus tard, il quitte Bagdad pour l’Angleterre où il étudie l’architecture, où il joue et se produit avec Al Bayt Al Baghdadi et découvre Paul Mc Cartney et le jazz. Il retourne à Bagdad en 1967 et forme le groupe 13 ½ qui devient populaire au cours de la décennie suivante et le place en tête des musiciens les plus réputés du pays. En 1979 il quitte l’Irak à nouveau, voyage et poursuit sa carrière à l’international pour n’y revenir qu’en 1990. Il forme alors Firqat Ilham, formation qui allie influences est/ouest.

Combien de fois la lui a-t-on posée, cette question: Peut-on être un artiste irakien de nos jours, et faire dans la légèreté ? Peut-on intituler son album Baghdad et chanter autre chose que la guerre ?
On peut, quand on est amoureux de son pays et soucieux d’en préserver les trésors. On peut, en musique, immortaliser les plus belles debkas, les plus beaux poèmes, les plus douces berceuses. On peut même se payer le luxe de le faire sur des airs de jazz. Mode fusion? Ilham, joue de la guitare et chante accompagné d’instruments orientaux et occidentaux depuis plus de 30 ans. Dans le monde arabe, c’est un inclassable qui a déjà plusieurs tubes à son effectif dont Shlonak, qu’on retrouve dans l’album.
L’Ilham, en arabe, c’est "l’Inspiration".» (Mondomix)

«“Ilham gave us a chance to taste the sweetness of life again,” writes a young Iraqi fan on the aramusic.com website. The comment neatly encapsulates Ilham Al Madfai's extraordinary significance. From the moment he picked up a guitar and formed The Twisters, the Middle East's first rock'n'roll combo, back in 1960s Baghdad, this maverick Arabic musician has been giving his peers reasons to dance, to dream, to keep struggling and to 'taste the sweetness'. Ilham's own struggle has been fierce and intense...» (Ivan Chrysler, BBC Radio 3 Awards, read more)

Official site: http://www.ilhamalmadfai.com/

Link in comments

3 comments:

Radu said...

http://tinyurl.com/yp5pvk

Paolasso-Art said...

Gracias, Gracie, Merci, Tanks, Danke!!!! Es un blog increible, y tu coleccion musical magnifica, gracias por compartirla y por tanto trabajo de mantenerla.

Anonymous said...

link is dead