21/02/2007

Malicorne - Malicorne (IV) (1977)

Malicorne’s fourth album features at least four masterpieces in their repertoire: the 9 minute long Le jardinier du couvent, full of shifting athmospheres and disarmingly beautiful passages; the dark, carefully arranged Le déserteur; the epic La fiancée du timbalier; and the brilliant, hypnotic La blanche biche. But also the remaining tracks are worth a listen. In all, a remarkable and innovative album by these French folk-rock masters, at ease both with ancestral tales and studio trickeries.

Quatrième album du groupe folklorique français alors le plus en vogue aux Etats-Unis, Malicorne (4) annonce le changement. Le groupe semble vouloir sortir du carcan dans lequel il semble s'être enfermé sur ses trois (quatre, avec l’éponyme Pierre de Grenoble) premiers albums. Quand bien même cet album est considéré comme faisant partie de leur période traditionnelle, on sent comme une envie d’aller au-delà de la musique folklorique, fleuretant, ici ou là, avec des instruments plus actuels.

Le jardinier du couvent, à ce titre, joue la carte de la nouveauté, il accueille un rythme chaloupé au piano, ainsi que quelques accords de guitare électrique et des violons furieux en fond sonore. Mais le plus étonnant, c'est l'éclaircissement du chant; on a ici le premier titre depuis Malicorne (1) où l'on entend le groupe chanter sans qu'ils déforment leur voix. […] Mais Malicorne (4) recèle d'autres surprises, notamment un petit coté humoristique plus poussé qu'à l'habitude. […] Misère, Nous sommes chanteurs de sornettes et le génial (presque épique dans son style) La fiancée du timbalier – sur un texte de Victor Hugo –, sont dans des tons plus habituels du groupe. Choeurs, chant nasal et instruments d'époque sont au menu, le groupe sait y faire et ne nous prend pas au dépourvu, on savoure le résultat. On remarque également le titre Le déserteur, dont la base provient d'un chant de croisade […] de Thibault le chansonnier, Comte de Champagne et de Brie. […] Enfin, on ne peut évoquer le quatrième album de Malicorne sans parler de son titre phare, La blanche Biche, lequel vaut à lui seul l'achat de l'album (rassurez-vous les autres titres ne sont pas en reste!) Ce morceau instaure un nouvel instrument, l’«orgue à voix», une sorte de synthétiseur promenant des sons proches de voix humaines, et au touché planant. Sur cet orgue en plein vol, on retrouve Marie Yacoub, seule. […] On ne peut qu'être envoûté par l'histoire de cette femme qui se transforme en biche la nuit et qui se fait chasser par son propre frère. La mort est annoncée par des cors de chasse, le tout dans une enveloppe de notes évanescentes. C'est tout simplement magnifique. Le thème évoqué des croyances populaires qui conféraient à certains hommes la capacité à se changer en animaux, sera même repris tout au long de leur album Le bestiaire, quelques années plus tard.

Malicorne perd donc un tout petit peu de son folklore, pour s'ouvrir à un peu plus de modernité. En ce sens, cet album est certainement le mieux équilibré du groupe et il combine parfaitement l'identité première de Malicorne avec la recherche de nouveaux sons. Les prochains albums annoncent une voie plus expérimentale, plus progressive, plus pop également. En attendant, on se régale encore de ces sonorités populaires ancestrales, magnifiquement retranscrites dans ces quatre premiers albums, celui-ci n’étant pas des moindres, encore une fois. (Nightfall)

Link in comments (always appreciated)


8 comments:

Radu said...

http://www.megaupload.com/?d=PW0JHFWN

mukuta said...

thanks as i love mailicorne

Ohrenspitzer said...

Thanks for sharing this great album. Malicorne is one of the best 70s folk bands. Do you have other french folk bands?

Radu said...

Yes, soon on these screens... Stay tuned!

Anonymous said...

THANKS

Anonymous said...

I tried several attempts to download through megaupload premium but it doesn't start.
Is is deleted?
thanks

arbor said...

Have this one on vinyl so won't be downloading but just wanted to say that this is a fantastic album. It is a bit more calm than the previous ones but great nonetheless. I'd love to see similar bands, how about "La Bamboche" or "La Chifonie". Thanks again great blog

carlos freitas said...

Merci bien pour Malicorne.