01/03/2007

Linval Thompson - Inna De Yard (2005)

It seems as if you can’t go wrong with the Inna de Yard series. I’m surprised that no other labels have jumped on a similar acoustic sound; it’s so striking in its simplicity, like a reggae version of MTV’s Unplugged. This session features perhaps the biggest name in the series so far, Linval Thompson, who has recorded little since the 80s. His voice is just as sweet and powerful as ever, though (perhaps because it’s well-rested), as he belts out a combination of past hits, like Jah Jah Dreader Than Dread, Train to Zion, and Jah Guiding Star, and new tunes like Mercy Mercy Mercy and Hit Dem With the One Drop, which features the subtle horn line from Dennis Brown’s Joy in the Morning. As the horn indicates, there seems to be more instrumentation here than in the first two Inna de Yard albums, with bits of airy horns and organ riffs accompanying the requisite acoustic guitar and drums, but the pure, unplugged essence remains the same. The digital dancehall-ers of today might want to take a hint from these albums: If you want to do it right, sometimes you have to go back «inna de yard». (Reggae Reviews)

« Inna de yard », cela signifie « dans la cour » en créole jamaïcain. C’est en plein air que ce disque a été enregistré durant une session mi-amicale mi-professionnelle. Tel est le principe de la collection sous le nom duquel il paraît. Celle-ci, imaginée par les producteurs français du label Makasound, permet de découvrir le reggae d’une manière originale. Des ethnomusicologues non académiques comme l’États-unien Alan Lomax ou le Français Charles Duvelle ont procédé de façon identique pour leurs formidables captations sur le terrain, de même que Frédéric Galliano, plus récemment, dont le label Frikyiwa présente des artistes maliens jouant et chantant eux aussi dans leur cour. Le matériel dont on dispose à présent permet de ne rien perdre du travail des musiciens alors même que souffle le vent, passent les poules ou dansent les amis de passage. Ce volume est le troisième de la série. Le premier a été consacré au guitariste Earl « Chinna » Smith (membre du Soul Syndicate, des Wailers…), le deuxième au chanteur Kiddus I, deux personnages mythiques de la scène jamaïcaine roots. C’est maintenant au tour de Linval Thompson, chanteur également, et producteur de quelques belles choses durant les années 1970, période qui le vit revenir de Brooklyn où il s’était un temps installé. Il incarne une de ces gloires méconnues du grand public qui abondent dans le monde du reggae. Le baobab Marley cache encore trop souvent la forêt. Linval Thompson décline ici un nouveau répertoire et reprend plusieurs de ses succès comme Jah Jah dreader than dread ou Jah guiding star. Au vu de ces titres, on l’aura vite compris, nous avons affaire à un rasta. Alors que la production locale reste encore très marquée par le style bling-bling, méchamment stéréotypé avec ses rythmes machiniques, il est plus que rafraîchissant d’écouter de vraies chansons interprétées par d’authentiques musiciens. La voix est essentiellement accompagnée de guitares acoustiques, d’un trombone, d’une batterie et de percussions nyahbinghi. Il en ressort une sorte de reggae folk aérien qui en impose par sa simplicité – pour aller très vite, ce que l’on écoute là s’apparente à la Redemption song de Marley. Entrez sans façon braves gens, Linval Thompson et ses amis vous reçoivent en leur cour de Kingston. Vous auriez tort de rater une telle invitation. (Routard)

New link above!

Anyway, your comments are always appreciated, especially because this is my...

Post n. 100!


Thanx to all! Have a nice stay here in Babe(b)logue!


8 comments:

Zero G Sound said...

I´m just wailing to "Jah Guiding Star"... really a great session, thanks for sharing!

Anonymous said...

Nice blog. Thanks for sharing.

telman.

Anonymous said...

Your blog is quite nice, one of my favorites. Keep it up! Can't wait to hear this one. Incidentally, thanks for the rare Sandy Denny selections as well.

Omar said...

sacaron el link, lo borraron
no esta el archivo,aaaaaaaaaaaa
aaaaaaaaaaaaaaaaaaa!!!!!!!!
delete the archives!! fuck rapidsHare
forbidden share the archives!!!!!!!!!!

omar the argentino

paitomas said...

i couldn´t find the link (www.cabanadopai.blogspot.com)

Radu said...

http://www.mediafire.com/?eyvynjtzhnq

Mona said...

Hi/
Really like your blog and have grabbed some nice sounds, is there any chance of a re up of this one at all?
Regards/

Easy Jams said...

More Linval Thompson here: http://easyjams.blogspot.com/2012/04/u-roy-african-roots-1976.html